Pierre Millon de La Verteville appartient à cette génération qui connut l'apogée de la Belle Epoque. Il est né en 1874 à Copenhague, où résident alors ses parents : son père, Ernest, attaché d'ambassade, et sa mère, née Jeanne de La Motte Saint Pierre. En France, ceux-ci habitent la propriété de Razay, près Ceré-la-Ronde (I-&-L), toute proche de Montpoupon, base familiale des La Motte Saint Pierre.

Manifestant très jeune des dispositions pour le dessin, Pierre prend quelques conseils auprès d'Édouard Detaille. Son dessin restera marqué par cette influence. Sorti de Saint Cyr en 1896, promotion Tsar Alexandre III, il est successivement affecté à Lyon, Lure, Limoges. Il dessine alors les peines et les joies des manœuvres, les imprévus des parcours de cross, des concours hippiques, de l'équitation de manège. Il produit également à cette époque de nombreuses caricatures représentant ses maîtres ou ses camarades.

De Razay, Pierre suit assidûment les chasses de cerf ou de chevreuil du jeune Équipage de Montpoupon, dirigé alors par son oncle Émile de La Motte Saint-Pierre (1838-1912). Il associe immédiatement son talent de peintre à son goût prononcé pour la Vénerie. Sa carrière d'officier de cavalerie lui laisse assez de disponibilité pour pratiquer ces deux activités de façon significative. En 1899, il expose trois aquarelles au Salon des Amateurs, six autres à l'Exposition des Chiens, puis exposera régulièrement au Salon des Peintres de Chasse et chez Legoupy à Paris.

En 1903, il épouse Marie Daru, descendante des ministres Daru, Champagny et Magne. Pierre est affecté au 8ème Cuirassiers de Tours. Le ménage s'installe 89bis, boulevard Heurteloup, puis habitera 118, boulevard Bérenger. Pierre et Marie auront cinq enfants.

À partir de 1905, Pierre suit assidûment les chasses de lièvre du Rallye Baudry que vient de créer son beau-frère Victor Reille pour ses fils Karl et Guillaume Reille.

C'est à cette époque que le jeune Karl Reille prend de son oncle Pierre de La Verteville des enseignements sur la façon de faire galoper un cheval, un chien ou un chevreuil sur le papier d'aquarelle. L'oncle et le neveu travaillent dans une grande affinité artistique. Ils traitent souvent les mêmes sujets dans un style identique ; ils établissent des comptes-rendus de chasse illustrés communs, et produisent en 1906 un ensemble de portraits et caricatures des acteurs de La Vénerie de Montpoupon.

Pierre de La Verteville consigne dans son Livre de Vénerie les comptes-rendus de ses journées de chasse. Ce fut le prétexte à un important et délicieux travail d'illustration. On y retrouve à chaque page le charme de cette époque avec son heureuse convivialité et l'ambiance de ces journées de chasse dignes de l'Eden du chasseur.

Après la Grande Guerre, Pierre de La Verteville reprend sa vie tourangelle, mais il reste très éprouvé par le gazage qu'il avait subi dans les tranchées. Il travaille à un important recueil de dessins décrivant ces années passées au Front. Il dessine aussi la côte vendéenne où il séjourne chaque été. En 1932, la propriété de Razay est vendue ; Pierre et sa famille s'installent au Grand Biard, contigu des bois de Montpoupon. Il continue à suivre les chasses des équipages voisins. Il guide encore son fils Jean de La Verteville (1919-1940) dans sa vocation de peintre précoce.

Pierre de La Verteville s'éteint à Tours en 1935. Il laisse une oeuvre importante, caractérisée par un dessin très vigoureux, une mise en page suggestive, une maîtrise de l'aquarelle et une réelle expressivité dans l'évocation des scènes de vénerie, toujours dotées d'un allant très convaincant. Par sa postérité artistique, il tient la place d'un chef de file d'une école de peinture de vénerie qui comptera parmi ses continuateurs, chacun avec sa spécificité propre, Karl Reille (1886-1974), son fils Jean de La Verteville (1919-1940), son petit-fils Christian II de La Verteville (né en 1949).

Les œuvres de Pierre de La Verteville, souvent datées, sont signées M.V., P.V., ou Verteville.

Œuvres bibliographiques de Pierre de La Verteville
Programmes de Courses et de Carrousels militaires, années 1898
Saint Cyr 1895-1896, deux recueils de caricatures, autographes
7ème Cuirassiers 1897-1899 - Phototypie J. Sylvestre à Lyon
Mousseau Revue, livret autographe, 1906
Amusons-nous, Couzières, 29 septembre 1906, autographe
Du côté de Baudry, 1908-1909, caricatures, recueil autographe
La Chasse de Baudry, recueil autographe, 1909
Les Équipages de France, recueil autographe, 1912
Le Livre de Vénerie - Le Pigache, 1998
La Vénerie de Montpoupon en 1906, en collaboration avec Karl Reille
Illustrations pour la revue Le Nemrod
Illustrations pour le Livre de Chasse de Guy de la Motte Saint Pierre, 1901 à 1905
Bibliographie
Veneurs - Cdt de Montergon, Éd. du Centaure, 1950
Bulletin de la Société de Vénerie N° 22, janvier 1961
La Chasse à Cor et à Cri en Indre-et-Loire d'après l'étude d'un Équipage - Aline de Dompsure, 1973
Revue Beagle, Harrier et Beagle-Harrier, N° 36,1992
Les La Verteville - Roland de Chaudenay, in Revue Equus, octobre 1995
Mémoire sur le baron Karl Reille - Céline Chauvet, 2003
Le Rallye Baudry - Karl Reille, Éd. Tchou, 2003
Fanfares et Galops - Catalogue de l'exposition Jean de La Verteville, Musée de la Chasse, Nature et Histoire en Val de Loire, Gien, 2008

Expositions
Exposition des Chiens, exposition des Amateurs, 1899 à 1905
Exposition des Peintres de chasse, Orangerie des Tuileries, 1904
Exposition Galerie La Cymaise, Paris, 1987
Exposition Le Loup, Musée international de la Chasse, Gien, 1992
Tableaux de Famille, Galerie La Cymaise, Paris, 1993
Exposition Galerie Air de Chasse, Paris, 2001
Exposition de Peintres de Vénerie, Centenaire de la Société de Vénerie, Montpoupon, 2007
Musée de la Chasse, Gien 2008 cf. supra
Musée du Veneur, Château de Montpoupon
 
Pierre de La Verteville,  autoportrait, 1912
Hallali à Lussault, 22 décembre 1902 Vautrait de Mesnes Hallali sur un toit Hallali au carrefour des Princes, 13 novembre 1902
Equipage du comte de Valon